Home

La variété expliquée 129 Idées noiresLa variété expliquée à mon fils # 129
Idées noires
Bernard Lavilliers & Nicoletta
1983

Vu qu’on a déjà vu le parcours de Nicoletta (voir La variété expliquée à mon fils # 65), on se penche donc sur Bernard Lavilliers – alias Bernard Oulion – aujourd’hui…

Pas très bien parti dans la vie (à 16 ans, il est déjà en maison de correction), il commence à travailler très jeune avant de partir pour un an au Brésil. À son retour, considéré comme insoumis, il est interné à la forteresse de Metz pendant un an… Majeur à sa sortie, il se lance dans la chanson, écumant les cabarets et enregistrant ses 1ers 45 tours (puis son 1er album), tout en gardant à droite à gauche des petits boulots.

Il parvient peu à peu à acquérir une certaine notoriété, surtout à partir de 1976 et son album «Les barbares» considéré par le magazine Rolling Stone comme le 36e meilleur album de rock français. À la fin des années 70, il achète un bateau et part pour la Jamaïque, puis New York et le Brésil, revenant régulièrement pour des concerts en France. Artiste engagé, il sort un nouvel album tous les 2-3 ans.

voir le clip

 

Publicités

moi, ce que j'en dis...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s